SON HISTOIRE
   
Une Sainte à douze ans?
 

Une Sainte à douze ans ?

En 1955 s’ouvrait le procès en béatification de Laura Vicuña, la petite fille
exemple d'un véritable amour filial envers sa mère, et martyre de la pureté.
À Bahia Blanca, Argentine, dans la Chapelle du Collège des Filles de Marie Auxiliatrice, on honore les reliques de cette petite sainte chilienne.
Sur une plaque de marbre on peut lire :

« Ici repose dans le Seigneur Laura Vicuña, fleur eucharistique de Junin des Andes. Sa vie fut un poème de pureté, de sacrifice et d’amour filial.
Imitons-la »
.

La tombe de Laura Vicuña à Bahia Blanca (Argentine)

Ceci est le message de Laura Vicuña à la jeunesse d’aujourd’hui :
« Pureté, sacrifice et amour filial ».

Lors de la Béatification de cette jeune chilienne, le 3 septembre 1988, le Pape Jean-Paul II déclare dans son homélie:

« La douce figure de la Bienheureuse Laura, gloire très pure de l’Argentine et du Chili, réveille un nouvel engagement spirituel dans ces deux nobles nations, et enseigne à tous que l’idéal d’innocence et d’amour, bien que dénigré et offensé, finira par briller et illuminer les cœurs.

Le rite de la béatification, que nous célébrons avec tant de joie et de solennité , doit aussi nous faire réfléchir sur l’importance de la famille dans l’éducation des enfants, et sur les droits de ces derniers à vivre dans une famille normale, où s'exerce l’amour mutuel et où ils reçoivent une formation humaine et chrétienne.

C’est un appel à la société moderne elle-même, pour qu’elle protège toujours davantage l’institution familiale et l’éducation des jeunes ». (10)

(10) L'Osservatore Romano, 11 septembre 1988.